Ivotoerana Fomongorana ny Valala eto Madagasikara

Bureau siège Mitsinjo Betanimena Toliara

Station autonome pour relevé météo

Opération "Rodobe"

Prospection intensive et extensive

Traitement terrestre

Vondron'Olona IfotonyMiady amin'ny Valala

Slider

Participation des paysans est incontournable

Lutte antiacridienne : Participation des paysans est incontournable.

L’IFVM (Ivotoerana Famongorana ny Valala eto Madagasikara) cherche perpétuellement de découvrir tous les moyens pour répandre la lutte antiacridienne afin de détourner l’ennemi de l’agriculture de la grande île. Sur ce, une structure paysanne dénommée VOI-MV (Vondron’Olona Ifotony Miady amin’ny Valala) ou BVLA (Brigade Villageoise de la Lutte Antiacridienne) a été mise en place, avec la collaboration du projet PEPBM (Projet d’Extension du Périmètre de Bas Mangoky), dans le but de protéger le périmètre rizicole plus de 5 000 ha dans les communes rurales de Tanandava et Ambahikily (Zone Antiacridienne de Befandriana Atsimo, District de Morombe).

Les deux communes ont spécialement été sélectionnées vu l’existence de ce grand périmètre, où l’on pratique deux saisons culturales avec un rendement moyen observable de 5t/ha. Son extension est actuellement en cours sur une nouvelle superficie d’environ encore plus de 5 000 ha. Compte tenu des intérêts socio-économiques que le périmètre présente, le Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Élevage, veut le préserver hors d’éventuelle invasion acridienne.

En effet, le VOI-MV est un groupe de paysans (de 06 à 10 personnes) créé au sein de Fokontany bien déterminé pour participer activement à la lutte antiacridienne. Ce groupe est supervisé par le CLAC (Comité de Lutte Antiacridienne au niveau Commune) constitué principalement par le Maire de la Commune, les présidents Fokontany et les notables. Par le biais d’un « dinam-balala », qui est une convention sociale transcrit et élaboré par le CLAC, avec lequel ce groupe va fonctionner et opérationnaliser

Plusieurs phases ont été réalisées pour mettre à terme cette structure. En premier lieu, une séance préliminaire des états de lieux auprès des autorités locales dans les deux communes a été faite au cours du mois de Décembre 2017, afin de vulgariser et de conscientiser pour la mise en place de ce groupe. Subséquemment, vers la fin du mois de mars 2018, les membres du groupe au niveau des Fokontany ont été identifiés dont un représentant par hameaux, après lesquels, la constitution de cette structure a été faite.

Par la suite, 60 VOI-MV ont été installés dont 41 dans la commune rurale d’Ambahikily et 19 dans celle de Tanandava. Suivi d’une formation théorique et pratique sur la surveillance et l’intervention antiacridienne dispensée par les techniciens de l’IFVM eux-mêmes, au mois d’avril 2018. Puisque cette structure est destinée à mener de lutte antiacridienne de proximité appelée communément « la défense rapprochée des cultures (DRC) », les paysans pourront commencer à traiter leurs cultures à petite échelle et réagir immédiatement en cas d’infestation acridienne mais surtout à procéder à la signalisation précoce. Finalement, pour que cette structure soit efficace et pérenne, une remise officielle des matériels de traitements avec kits de protection a eu lieu à Tanandava le 08 mai 2018, en présence de Monsieur RAKOTOBE Tovondriaka, Secrétaire Général du MPAE et Madame RAZAIARIMANANA Bébé, Présidente du Conseil d’Administration de l’IFVM. A leur tour, les Autorités, à travers le CLAC, vont gérer ces matériels.

Dorénavant, les paysans, premiers bénéficiaires, sont rassurés que leurs cultures soient entièrement protégées.

L’Etat Malagasy par le biais du Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage (MPAE) ne cesse de trouver une solution pour réduire au minimum les dégâts acridiens sur les cultures. Tel est l’objectif que se fixe le « Fisandrantana de Madagasikara ». L’Equipe de l’IFVM, sous l’égide de Monsieur le Directeur Général, Docteur MANDRANO Julien, reste toujours dans la mesure de maintenir la phase de rémission qui est déjà atteint actuellement.

 

Famonom-balala voafehy, fambolena sy fiompiana mahomby