Ivotoerana Fomongorana ny Valala eto Madagasikara

Actualités

Lutte antiacridienne: Défi atteint

Devenir indépendant alimentaire, tel est parmi l’objectif que se fixe le Plan « Fisandratana » dans le secteur agricole. L’IFVM (Ivotoerana Famongorana ny Valala eto Madagasikara) contribue également à cette mission par le biais du Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage (MPAE) en luttant contre l’ennemi de l’agriculture malagasy, qui n’est autre que le criquet. Lors de la campagne 2016-2017, l’initiative du Centre, de concentrer son opération (Angaredona) par rapport au degré d’infestation sans compter l’ampleur des superficies infestées, a été une réussite totale en mai 2017. Convaincu des résultats obtenus, le Centre a, par la suite, lancé un défi de finaliser la campagne antiacridienne 2017-2018 en avril 2018. Toutefois, Les opérations de lutte ont auparavant été menées allant d’Octobre au Juin, le défi est dorénavant atteint : la situation acridienne est complétement maitrisée. La campagne antiacridienne est non seulement achevée à terme, mais nous sommes totalement dans la phase de rémission où 95% des populations acridiennes sont solitaires. Le Centre procède néanmoins aux travaux de nettoyage sur certaines zones.

En égard aux conditions de travail dans les localités les plus enclavées où sévissent l’insécurité, mener des travaux acharnés n’était pas facile. Le Centre a dû adopter une nouvelle stratégie baptisée « Rodobe », opération de lutte qui consiste à combiner les moyens disponibles pour traiter et prospecter ensemble et en un temps court une infestation donnée, qui a demandé la mobilisation des 8 zones antiacridiennes en termes de renfort. Grâce à cette nouvelle approche efficace et aux efforts déployés par l’équipe de l’IFVM, le traitement a pu être terminé avec succès avant fin avril 2018.

Globalement, la superficie infestée est estimée à 35 407 ha dont 32 946 ha sont validées et traitées soit un taux de réalisation de traitement à 93%. La disponibilité des moyens utilisés est satisfaisante que ce soit en matériels qu’en produits pesticides. Eviter le regroupement acridien suivi de traitement précoce des cibles détectés et surtout la participation des paysans locale à l’aide de la défense rapprochée de culture, telles sont les stratégies utilisées pour arriver à cette bonne fin.

Tout cela a pu être réalisé, grâce à l’appui de l’Etat Malagasy par le biais du Ministère en charge de l’Agriculture et de l’Elevage qui ne cesse de trouver tous les moyens pour développer le secteur Agricole en vue du « Fisandratana » de Madagasikara. Jusqu’à l’heure actuelle, l’IFVM, sous l’égide de Monsieur le Directeur Général, est en mesure de maintenir durablement la phase de rémission acridienne à Madagasikara avec la contribution totale de Vondron’Olona Ifotony Miady amin’ny Valala (VOI-MV) ou Brigade Villageoise de Lutte Antiacridienne (BVLA).

Famonom-balala voafehy, fambolena sy fiompiana mahomby