Ivotoerana Fomongorana ny Valala eto Madagasikara

Les espèces dangereuses à Madagascar

Etant graminicole et graminivore, le criquet est un fléau national pouvant facilement abonder mais également grégariser en constituant des essaims qui pourraient envahir une grande partie de l’Ile. Ce qui est susceptible d’engendrer des dommages considérables aux cultures et déduisant un impact environnemental non-négligeable. Le Locusta migratoria capito et le Nomadacris semptafascieta,  considérés comme calamité publique, demeurent les deux bestioles ravageuses menaçant l’agriculture à Madagascar, . Ces criquets sont des insectes appartenant à l’ordre des orthoptères. Ils sont tristement connus par les dégâts qu’ils causent sur l’agriculture.
 
 Les deux locustes Malgaches

1/ Le criquet migrateur:

Valala vao
Locusta migratoria capito (saussure, 1884)
Malagasy migratory locust

C’est une espèce très dangereuse du fait de sa multiplication exponentielle, elle compte quatre (04) à cinq (05) générations par an, dont trois (03) en saison des pluies. Une femelle pond environ quatre-vingt (80) à cents vingt (120) œufs par ponte. Sa grégariaptitude (capacité de se grégariser) lui permet de s’adapter aux conditions difficiles insupportables généralement par les individus solitaires. L’étude de l’espèce a permis de délimiter son « aire grégarigène » où le criquet trouve des conditions éco-climatiques favorables pour se développer et former des essaims qui vont envahir ensuite le reste du pays, comme lors de la dernière invasion généralisée de 1997 à 2000.

Le Criquet migrateur, constitue la plus forte menace pour la sécurité alimentaire du pays. La Grégariaptitude confère à ce locuste un redoutable potentiel de nuisance quand il parvient en phase grégaire et forme des bandes larvaires et des essaims susceptibles de se déplacer sur de grandes distances

     

Adulte solitaire 

 

 

 

 

    

 Larve transiens

 

 

 

 

 

 

Ces criquets font partie de la catégorie des locustes. C’est un groupe de plusieurs espèces de criquets grégariaptes. Contrairement aux criquets sauteriaux, ils sont capables de transformation phasaire, en densité faible ils sont dit en phase solitaire, en densité forte ils sont en phase grégaire et forme des bandes larvaires et des essaims susceptibles de se déplacer sur de grandes distances. Le seuil critique de grégarisation est de 2000 ailés/ha. Le cycle annuel du Criquet migrateur en phase solitaire, qui compte normalement 4 ou 5 générations par an dans des aires.

En général les phases solitaires sont plus grandes que les phases grégaires, et les couleurs peuvent varier d’une phase à l’autre, et même le nombre de mues pour devenir adultes.

 

Mue            

 

 

 

   

Cycle Biologique de L1 à l’adulte

 

 

 

 

Adulte solitaire vert    

 

 

 

   

Accouplement    

 

 

 

   

Ponte

 

 

 

 

Au niveau national, le criquet migrateur, avec ses trois ou quatre générations annuelles est responsable des différentes invasions répertoriées depuis la fin du IVeme siècle jusqu’à ce jour et ainsi le plus dangereux à Madagascar.

  

Adulte solitaire       

           

      

Adulte Transiens 

  

 

            

Adulte grégaire

 

 

 

2/ Le criquet nomade:

Valala mena elatra, Mendry
Red locust
Nomadacris septemfasciata (Audinet-Serville, 1838)

Le Criquet nomade est une espèce acridienne secondaire comparée au Criquet migrateur malgache avec lequel il se mélange souvent. Il ne possède qu’une seule génération par an et l’apparition des larves coïncide avec la saison des pluies. Plus polyphage, le Criquet nomade s’attaque à une plus grande variété de cultures et de végétations. Il est plus présent à Madagascar mais son niveau de grégarité reste généralement plus bas. C’est un locuste de grande taille que l’on trouve du sud au Nord de Madagascar, principalement dans la région de Sofia où ses foyers grégarigènes ont été localisés Mandritsara, marotandrano,Port Berger,…, Andranovory dans le sud de l’île. L’espèce est présente en permanence dans le Sud (plateau Mahafaly, plateau Belomotra, plateau Vineta, et les localités environnantes) et dans le Nord (région Sofia) où des échanges réguliers de population s’effectuent de manière périodique. Des débordements des populations acridiennes issues de la région Sofia peuvent menacer les régions limitrophes (DIANA, SAVA, Boeny, Alaotra mangoro,…).

 

       

Larve  criquet Nomade

         

 

 

             

Adulte Criquet Nomade

 

 

 

Néanmoins, le criquet nomade, même avec une seule génération par an fait aussi beaucoup de dégâts On le rencontre dans différentes régions de Madagascar et à proximité des champs de culture. Les dégâts sont énormes sur les agricultures (maïs, riz, bananes, )

Famonom-balala voafehy, fambolena sy fiompiana mahomby