Mots du Directeur Général:

Créé en fin janvier 2017 par le décret N°2017-064, et en pleine campagne antiacridienne 2016-2017, l’IFVM (Ivotoerana Famongorana ny Valala eto Madagasikara) a remplacé l’ancienne structure dénommée CNA (Centre National Antiacridien) et reste, depuis ce temps, opérationnel et crédible. Depuis son existence, les deux (02) opérations que l’IFVM a menées (Angaredona en 2016-2017 et Rodobe en 2017-2018), ont été une grande victoire. J’ai toujours eu la ferme conviction que l’atout le plus important de ce Centre est le professionnalisme, les expériences de ses employés et la suffisance des moyens ; et j’en suis fier. La densité de la population acridienne est actuellement en dessous du seuil de grégarisation. Cela signifie que la phase de rémission est atteinte de l’ordre de 35 000 Ha d’infestation lors de cette dernière campagne où 95% des populations acridiennes sont solitaires.

En effet, le Centre ne cesse de faire le maximum pour maitriser la situation acridienne en vue de contribuer à l’augmentation de la production agricole en luttant contre l’ennemi de l’agriculture malagasy, connu comme calamité publique et un fléau national. Cependant, l’IFVM est en mesure de maintenir durablement la phase de rémission à Madagasikara. Et ce, par le biais d’une équipe dynamique, compétente et solidaire.

C’est avec plaisir que j’en profite pour remercier tous les personnels de l’IFVM pour les immenses efforts qu’ils ont déployés tout au long des deux campagnes antiacridiennes du 2016 à 2018. Mes remerciements s’adressent particulièrement à l’Etat Malagasy ainsi que le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage pour la confiance qu’ils ont montrée à ce Centre pour faire face à cette lutte. Je ne saurai jamais oublier les différents partenaires qui ne font pas illusion de nous aider que ce soit en matériels qu’en financiers tels que la FAO, la BM, la BAD et les autres.

Enfin, je félicite les paysans regroupant en VOI-MV (Vondron’Olona Ifotony Miady amin’ny Valala) ou BVLA (Bridage Villageois de Lutte Antiacridienne), pour leur participation active dans la lutte antiacridienne de proximité. Leur contribution est très encourageante et donne une grande motivation pour les techniciens de notre Centre”.

Docteur MANDRANO Julien, DG IFVM